Mohamed El Baz

Mohamed El Baz · Maroc

web:  www.mohamedelbaz.com

Né à Ksiba au Maroc, en 1967, Mohamed El Baz est diplômé en arts plastiques de l’Ecole Régionale d’Art de Dunkerque en 1989, il obtient en 1992 le diplôme supérieur d’expression plastique à l’Ecole Nationale Supérieure de Paris. Il suit également les cours de l’institut des Hautes Etudes en Arts Plastiques à Paris. Mohamed El Baz vit et travaille à Casablanca au Maroc et à Lille en France. Formation: 1987 à 1990 École Régionale des Beaux-arts de Dunkerque; 1990 à 1992 Ecole Nationale Supérieure d’art de Paris-Cergy; 1992 à 1993 Institut des Hautes Etudes en Arts Plastiques (Paris).

Depuis 1993, Mohamed El Baz réalise un projet intitulé « Bricoler l’incurable ». Clé d’un imaginaire ouvert et infini se déclinant à travers des installations complexes et toujours explosives; autant de composants ou « détails » se retrouvent d’un lieu à un autre et s’adaptent à chaque nouveau concept. Son œuvre possède trois orientations au travers desquelles Mohamed El Baz transgresse les frontières et les catégories: le quotidien, l’autobiographique et le ludique; l’œuvre elle-même devient nomade et se mue en une autre histoire. Mohamed El Baz s’interroge sur les notions de frontières et territoires et tout ce qui travaille à ériger des barrières entre les individus.

 

Mohamed El Baz · Morocco

Born in Ksiba in Morocco in 1967, Mohamed El Baz graduated in Visual Arts from the Dunkirk Regional School of Art in 1989; in 1992, he was awarded a diploma in the Expression of Plastic Arts from the Ecole Nationale Supérieure in Paris. He also took classes at the Institute for Advanced Studies in Fine Arts in Paris. Mohamed El Baz divides his time between Casablanca in Morocco and Lille in France. Education: 1987 to 1990 Dunkirk Regional of Fine Arts; 1990 to 1992 Paris National Higher School of Art; 1992 to 1993 Institute for Visual Art Studies (Paris).

Since 1993, Mohamed El Baz has been working on a project entitled « Tinkering with the Incurable ». His work offers an incise into an open and infinite imagination presented through complex and always explosive installations; as many components or « details » found in one place or another interact and adapt to each new concept. His work possesses three different angles through which Mohamed El Baz transgresses borders and categories: daily life, autobiography and recreation; the work itself becomes nomadic and turns into another story. Mohamed El Baz questions the notions of borders and territories and all that is in place to erect barriers between individuals.